L’oreille est une Rolls – Philippe Barraqué

 

Ne jamais écouter de la musique au casque toujours au même volume, même faible, c’est une des clés pour ne pas stresser vos oreilles.

  • Variez l’intensité sonore légèrement quand vous écoutez au casque.
  • Attention aux erreurs de réglages du volume qui sont des causes fréquentes de traumatismes sonores.
  • Les boutons de réglages du volume sur le smartphone sont par exemple moins sources d’erreurs que si vous glissez le doigt sur l’écran.

L’oreille est une Rolls, ne la transformez pas en 2CV!

Philippe Barraqué, musicothérapeute, docteur en musicologie, expert santé

Traumatismes sonores, oreilles stressées, acouphènes psychosomatiques, le nouveau CD Neurostimulation Anti Acouphènes(N.A.C.) agit directement sur le cerveau. Révolutionnaire!

http://www.stop-acouphenes.fr

Info Acouphènes Tous les traitements – Philippe Barraqué

CD Neurostimulation Anti Acouphènes

CD Neurostimulation Anti Acouphènes

Souvent à la suite d’un traumatisme sonore, mais parfois spontanément, des bourdonnements ou des sifflements – des acouphènes – vous assaillent, entendus au niveau d’une oreille, des deux, ou dans la tête.

Les acouphènes sont des bruits que vous seul entendez. Ils sont générés par votre appareil auditif mais aussi par différentes zones du cortex.

Les causes dites objectives, ont une origine identifiable :

  • les effets secondaires et ototoxiques de certains médicaments : fortes doses d’aspirine, ibuprofène, autres anti-inflammatoires non-stéroïdiens, antibiotiques aminoglycosidiques (en injectables, utilisés seulement en hospitalisation), anti-dépresseurs, diurétiques, quinine et antipaludiques, contraceptifs oraux et chimiothérapie,
  • les dysfonctionnements de l’ATM (articulation temporo-mandibulaire)
  • les pathologies de l’oreille : otites, tumeurs bénignes ou non, neurinome, otosclérose,
  • les pathologies des vertèbres cervicales, troubles circulatoires au niveau du cou,
  • les pathologies endocriniennes et l’hypertension,
  • des acouphènes pulsatiles seront plus souvent associés à des malformations vasculaires régionales (anévrysme, fistule artérioveineuse), ou à des mouvements anormaux rythmés, appelés clonies, des petits muscles profonds, très difficiles à mettre en évidence.
  • la maladie de Ménière accompagnée de vertiges

Les causes dites subjectives sont les plus nombreuses :

  • En premier, les traumatismes sonores supérieurs à 80-90 décibels qui lèsent les cellules ciliées et endommagent l’appareil auditif souvent de façon irrémédiable,
  • Mais aussi les effets négatifs et répétitifs des stress, des émotions et des traumatismes psychologiques. Une mauvaise hygiène de vie, une alimentation carencée ou des intolérances alimentaires.

Les acouphènes se manifestent de multiples façons et sont vécus différemment d’un patient à l’autre. Certains ont des bruits auditifs forts sans être gênés, d’autres des acouphènes plus faibles qu’ils ne supportent pas jusqu’à manifester des signes cliniques de dépression et d’obsession qui nuisent à leur relationnel et les désocialisent. Il est alors pathétique de les retrouver sur des forums toxiques du web à ressasser toujours les mêmes pensées négatives comme un fil circulaire.

De manière générale, la signature sonore du bruit auditif subjectif peut indiquer au spécialiste ORL certains types de dysfonctions :

  • des bourdonnements, vrombissements, lorsque le bruit est généré dans l’oreille, peuvent impliquer la chaine de conduction des petits os de l’oreille moyenne et les trompes d’Eustache,
  • les sifflements de tonalités diverses lorsque la source se situe au niveau cortical,
  • si les acouphènes sont liés à des troubles circulatoires, ils peuvent  être pulsatiles, rythmés par les battements cardiaques,
  • s’ils sont majorés par le bruit extérieur, il s’agit davantage d’une hypersensibilité des voies acoustiques, d’un mauvais amortissement des osselets de l’oreille moyenne.

Mais la grande caractéristique commune aux acouphènes est que le vrai silence n’existe plus, surtout la nuit, parce que le fond sonore de la vie active ne les masque plus. Il faut donc agir avec des examens appropriés :

  • bilan par un médecin ORL avec audiogramme, acouphénométrie et divers tests fonctionnels. IRM pour avoir un éclairage précis sur les différentes zones corticales qui s’activent, à défaut un scanner, mais la région du nerf auditif est difficile à percevoir à cause des artefacts générés par l’os du rocher,
  • électroencéphalogramme pour dépister une hyperexcitabilité de certains secteurs du cerveau,
  • bilan vasculaire surtout chez les personnes à risque cardiovasculaire.

Question traitement médical, on dispose de différents protocoles qui soulagent les acouphènes :

  • médicaments agissant sur la microcirculation, en particulier le Vastarel® ; sont aussi utilisé Tanakan®, dérivés de l’ergotamine (ne pas associer aux antibiotiques), extraits de Gingko Biloba,
  • certains anti-dépresseurs, qu’ils soient utilisés pour leur effet anti-stress ou un effet plus spécifique sur certains neuro-transmetteurs comme l’histamine,
  • les relaxants qui diminuent la tension psychologique, décontractent les muscles du cou, favorisent le fonctionnement des structures internes de l’oreille. Le Xanax® est souvent prescrit avec certaines améliorations.
  • les anti-épilleptiques comme le Rivotril ®, facile à gérer par le patient lui-même, avec une prise le soir.

Bien évidemment, il faut avoir recours à d’autres thérapies douces (acupuncture, homéopathie, phytothérapie, nutrithérapie), à la thérapie sonore (CD Stop Acouphènes, CD Neurostimulation Anti Acouphènes), à la sophrologie et à l’hypnose, aux thérapies cognitives et comportementales, à la relaxation et à la méditation de pleine conscience pour vivre mieux ses acouphènes et les oublier progressivement. C’est possible puisque seuls 8% des patients acouphéniques résistent encore à ces techniques d’autoguérison qui ont fait leurs preuves et qui sont validées scientifiquement.*

Philippe Barraqué, musicothérapeute, docteur en musicologie, expert santé

*Cet article vous a proposé des conseils anti-acouphènes qui vous sont donnés à titre préventif et ne remplacent pas l’expertise de votre praticien spécialisé et votre traitement médical.

Acouphènes Solutions – Philippe Barraqué – Tous droits réservés

Acouphènes, des conseils trop bien pour l’été – Philippe Barraqué

Fun plageUne teuf entre amis, un évènement Facebook, un cocktail dinatoire, allez-y! Il n’y a pas de raison de se priver du fun de l’été. Simplement, si le son monte tout autant que l’afflux de tapas, mettez vos bouchons dans les oreilles. Cela vous donnera l’occasion d’hurler à vos amis autour de vous « qu’il faut se protéger!!! ».
Le feu d’artifice, allez-y! Mais cette fois-ci soyez préventif et mettez directo vos bouchons d’oreilles fluo (s’ils pouvaient clignoter dans le noir ce serait mieux, mais bon!). A signaler, il existe des protections auditives semi-ouvertes qui vous éviteront d’improviser le langage des signes pour vous faire comprendre. Malentendance ne rime pas avec abstinence, mais parfois avec danse, éclatez-vous!
Une journée « Koh-Lanta », allez-y! Ça n’est pas tous les jours qu’on part en rando, avec sac à dos, pour explorer des territoires inconnus. C’est aussi l’occasion de faire une cure de silence (à renouveler!) et de laisser récupérer ses oreilles tranquillement. Donc, bannissez vos téléphones, MP3 et autres objets technologiques addictifs, et n’y touchez pas, un jour, deux jours, trois jours… Ça va déjà mieux les acouphènes, non? Moral au beau fixe, yes!!!
Soyez fou, parlez à vos oreilles! Quand le soleil de la plage sera au zénith, dites-leur que vous allez les guérir. Des milliers de perles de lumière solaire éclairent votre oreille interne, entourent et purifient votre cochlée, font une séance de cocooning à votre tympan que vous avez maltraité par des niveaux sonores intempestifs et des écoutes au casque non-stop. C’est le moment de vous faire pardonner, de vous excuser pour votre manque d’attention, d’écoute du corps. Dites à vos oreilles que les acouphènes c’est terminé, que vous ferez tout pour y arriver. C’est l’objectif de votre été guérisseur, allez mieux toute l’année!

Philippe Barraqué, musicothérapeute, docteur en musicologie, expert santé

Acouphènes Solutions – Philippe Barraqué – Tous droits réservés –

Mes six conseils pour guérir vos acouphènes – Philippe Barraqué, expert santé

Une séance de sophrologie anti-acouphènes à domicile et toujours disponible

Une séance de sophrologie anti-acouphènes à domicile et toujours disponible

Je vous donne aujourd’hui 6 conseils personnalisés pour venir à bout de vos acouphènes. Ils demandent de la patience, de la persévérance, une foi inébranlable en votre capacité de guérison car vous seul pouvez vous guérir.

1. Ne focalisez pas – Les acouphènes, plus on en parle, plus on focalise dessus, plus ils prennent le contrôle du mental. En résumé, plus on en parle, moins on guérit. Considérez-les comme un signal qui vous invite à grandir, à vous surpasser et vivez encore plus intensément que ceux qui n’ont apparemment aucun problème de cet ordre.

2. Souriez à vos acouphènes – Evitez de vous isoler, de vous condamner d’avance à l’échec avec l’inévitable « je n’y crois pas ». Bannissez les pensées négatives, les forums toxiques des hypocondriaques du son qui tue (!), les comportements addictifs, les tendances à l’agressivité et au repli sur soi. Soyez fort dans l’adversité, accueillez vos acouphènes avec un sourire amusé, ne leur résistez jamais.

3. Passez à l’action – Nombre de personnes atteintes d’acouphènes sont sous la domination de l’anxiété et de l’inquiétude. Le meilleur moyen de s’en libérer, passez à l’action. Commencez un nouveau traitement, centrez-vous sur un nouveau projet, agissez! Vous verrez que non seulement les peurs s’évacueront mais que les acouphènes diminueront.

4. Pratiquez la thérapie sonique – Six mois à raison d’un minimum d’une heure par jour, c’est la clé d’une amélioration de la majorité des acouphènes avec une thérapie sonore validée par un spécialiste. Pour renforcer le traitement sonique, un suivi avec un psy est indispensable et une phytothérapie sédative. Privilégiez aussi la relaxation, la méditation, la respiration profonde, la cohérence cardiaque, les médecines douces.

5. Trouvez la solution la mieux adaptée – L’acouphène étant un symptôme multiforme, à chaque type de bruit auditif sa solution. Pour les traumatismes sonores graves, l’appareillage auditif associé à un générateur de bruit blanc est à privilégier. Pour les acouphènes dont la cause n’est pas identifiée, il faut procéder par élimination avec en priorité 2 consultations : ostéopathie et stomatologie. La plupart des acouphènes surgissent sur un terrain psychosomatique « miné », suite à un choc émotionnel, un burn out, une dépression: les thérapies comportementales cognitives, la thérapie sonore, la sophrologie, l’hypnose, l’EMDR, la psychanalyse, la psychologie sont préconisés. Vous voyez qu’il y en a des solutions!

6. Faites de la sophrologie chez vous – L’intérêt de la sophrologie et du CD Sophro Acouphènes est de disposer d’un support thérapeutique pour faire une séance à la maison quand on veut. Cette sophrologie anti acouphènes que j’ai développée sur la base des recherches actuelles en TCC (thérapies cognitives et comportementales), n’est pas qu’une simple induction en état de relaxation profonde, mais bien une activation de son guérisseur intérieur, un autre rapport au temps, à la réalité, afin de replacer les acouphènes dans un processus mental réversible. Les gérer, les atténuer, leur accorder moins d’attention, moins d’analyse mentale qui les entretient, est la clé d’un mieux-être auditif.

Philippe Barraqué, musicothérapeute, docteur en musicologie, expert santé


CD de thérapie sonore : Stop Acouphènes – CD de sophrologie anti-acouphènes : Sophro Acouphènes

Acouphènes Solutions – Philippe Barraqué – Tous droits réservés


 

Une lentille auditive révolutionnaire – Philippe Barraqué

guérison épanouissementImaginez une lentille auditive complètement invisible, placée près du tympan et qui permet de vivre naturellement sans s’en préoccuper. Un fabricant d’aide auditive l’a faite.

Première aide auditive au monde complètement invisible*, cette lentille de contact est la solution qui lève les principaux freins évoqués par les personnes hésitant à adopter des aides auditives. Profondément installée dans le conduit auditif, cette lentille offre des performances d’audition optimales. Très bien tolérée, elle se porte sans interruption pendant quatre mois.

Une fois la lentille installée dans le conduit auditif par un audioprothésiste qualifié, les porteurs de cet appareillage sophistiqué pourront la conserver pour toutes leurs activités quotidiennes sans s’en soucier. Sans nettoyage, ni installation quotidienne, elle permet de faire du sport, prendre une douche, dormir, écouter de la musique avec des écouteurs, téléphoner, entre autre. Ainsi, vous mènerez vos activités quotidiennes sans contrainte en oubliant le port de l’aide auditive.

Autre point fort : son placement au plus près du tympan offre une excellente qualité sonore, sans bruit ambiant, larsen ou effet d’occlusion. L’écoute est très naturelle et zen! Nul doute que cette lentille auditive très performante rencontrera un très large public puisqu’elle s’adapte aux différents degrés d’acuité auditive. Elle convient tout particulièrement à des personnes dynamiques et actives qui hésitaient jusqu’à présent à franchir le pas psychologique de l’appareillage.

*Lyric (Phonak)

Philippe Barraqué, musicothérapeute, docteur en musicologie, expert santé

http://www.stop-acouphenes.fr – la référence en thérapie sonore recommandée par les ORL et les audioprothésistes – Top 10 des meilleures ventes de CD anti-acouphènes.

Acouphènes solutions – Philippe Barraqué – Tous droits réservés –